EN École d'architectes d'Intérieur CREAD
Documentation MoPADocumentation Nous rencontrer MoPANous Rencontrer Candidater MoPACandidater

Making of - « Le Bruit du Silence »

Immersion dans le film de fin d’études de cinq étudiants de l’école de cinéma d’animation MoPA : « Le Bruit du Silence ». De la pré-production à la post-production, plongez dans les backstages de ce court-métrage à travers son making of.

Nous vous avons fait découvrir les making of de « Après Papi », « Au Revoir Mon Monde » et plus récemment de « Cycle », et nous vous proposons désormais d’en savoir plus sur le film d’animation « Le Bruit du Silence ». Court-métrage issu de la promotion 2023 de l’école de cinéma d’animation MoPA, il a déjà été sélectionné dans sept festivals.

De l’importance de libérer la parole

Maryline est une jeune femme victime de violences sexuelles qui, dans ce film, vient chercher de l’aide en se rendant au bureau des plaintes. Rapidement, elle fait face à un monde d’indifférence, de rejet, et finira brisée en mille morceaux.

C’est Téo qui a eu l’idée de ce projet à la fin de sa 4e année de la formation d'animation 3D à l’école de cinéma d’animation MoPA. Présenté à un jury puis sélectionné comme projet de fin d’études, le concept du film dépeint cette société qui ne sait pas gérer les violences faites aux femmes. Pour Violette, ce sujet était évident, puisque que chaque membre du groupe avait déjà eu affaire à une expérience de la sorte de près ou de loin. Le silence est la clé de voûte, l’angle qui a permis d’aborder ce thème : le nôtre d’abord, mais aussi celui de nos proches, la difficulté à réussir à déposer plainte, ou encore le silence de la part des forces de l’ordre ou de la justice.

De septembre à fin novembre, nos jeunes réalisateurs en cinéma d'animation se sont penchés sur la pré-production à travers l’écriture du scénario, la mise en place du storyboard, et plus globalement la conceptualisation du film avec ses personnages, ses décors, la direction artistique ou encore technique. Le mois de décembre a permis aux étudiants de la formation en cinéma d'animation 3D de modéliser et rigger les personnages, avant de passer en janvier à la production du film grâce à l’animation et la création des textures et des rendus. Le travail de lighting et de compositing réalisé en avril a quant à lui précédé l’étape des « retakes » du mois de mai, qui a permis de réajuster des éléments et de peaufiner les derniers détails avant la présentation du court-métrage au jury de diplôme en juin.

Silence : ça tourne !

Il est possible qu’une référence ne vous ait pas échappée : celle de la maison des fous dans le film d’animation « Les 12 travaux d’Asterix ». Téo nous confie que ce fut une des premières inspirations qu’ils ont eu pour matérialiser le bureau des plaintes. La représentation de cet univers gigantesque et disproportionné sert ainsi le propos du film : les femmes rencontrent tout au long de leur vie des obstacles ne leur permettant pas de raconter, ni de se faire entendre.

Au sein de ce bureau des plaintes nous faisons face à de nombreux personnages censés aider Maryline mais qui, sans grande surprise, lui barreront plutôt la route. Réalisés en aquarelle, leur style naïf, enfantin, absurde, coloré et drôle dénote avec le personnage principal et le sujet du film. Ce contraste violent nous plonge ainsi petit à petit dans le sentiment amer de l’injustice.

Une grosse difficulté du film fut de réussir à représenter toutes les femmes sous les traits d’un seul personnage, et c’est Dora qui a su relever ce défi. Elle se souvient avoir imaginé et crayonné ses idées pendant près de deux mois jusqu’à ce qu’un dessin se révèle. Pour l’équipe, ce fut une évidence : en voyant le croquis, ils sont su que c’était cette représentation de Maryline qui porterait le discours.

Afin de conserver la puissance émotionnelle du concept imaginé par Dora pour représenter Maryline, l’équipe a décidé d’incruster en tant que texture les yeux d’une actrice filmés par plusieurs caméras sous différents angles. Un choix artistique puissant qui humanise la parole, et nous force à regarder les choses en face.

Donner la parole à nos étudiants d'animation 3D

Violette retient surtout de ses années d’études à l’école de cinéma d’animation MoPA la naissance de son amour pour la 3D, mais aussi la liberté donnée aux étudiants en cinéma d'animation dans les projets, de l’écriture à la réalisation de leurs films. Elle souligne que la possibilité d’utiliser la technique 2D pour le court-métrage « Le Bruit du Silence » a été une superbe opportunité en dehors d’avoir été un challenge créatif et technique. Téo quant à lui se réjouit de s’être fait des amis mais aussi des contacts dans le monde du cinéma d’animation, et précise que ses études à l’école de cinéma d’animation MoPA lui ont permis de savoir réaliser un film de A à Z.

Nous souhaitons une longue vie à ce court-métrage, porteur d’un message puissant, que chacun et chacune devrait voir afin d’empêcher le silence de s’installer.

 

Voir le trailer du film

EN CE MOMENT À MoPA En ce moment à MoPA En ce moment à MoPA

Nous rencontrer

Vous souhaitez en savoir plus sur notre école de cinéma d'animation 3D ?
Venez nous rencontrer lors de nos prochains événements.

MoPA

Télécharger
une documentation

Plaquette MoPA